lundi, février 26, 2024
Google search engine
AccueilActualitésContentieux électoraux, Joies, pleurs et grincement des dents sont pressentis dans le...

Contentieux électoraux, Joies, pleurs et grincement des dents sont pressentis dans le territoire de Moanda

La Cour Constitutionnelle devra se prononcer ce jeudi 08 février sur l’avenir de deux élus de Muanda publiés récemment Députés Nationaux par la CENI parmi les 477 élus lors des élections du 20 Décembre 2023 dont la publication de la liste provisoire des Députés est intervenue tard dans la nuit du 14 Janvier 2024, tandis qu’au niveau provincial, la cour d’appel devra également se prononcer définitivement sur qui devrait continuer à siéger ou pas à l’Assemblée Provinciale du Kongo Central.Parmi les 36 élus Provinciaux du Kongo Central, Muanda en a trois.Dans les couloirs, l’on apprend déjà des nouvelles qui ne sont pas bonnes pour plus d’un.La liste est un peu longue avec l’UDPS, le parti présidentiel et l’un de ses mosaïques ATUA qui n’ont eu aucun siège à la Nationale et à la Provinciale alors que le parti du feu Etienne Tshisekedi et ATUA avaient alignés des bonnes cartouches, capables de rafler deux sièges dont l’un à la nationale et l’autre à la provincial.En outre, il y a le regroupement politique AACRD du Président sortant de l’Assemblée nationale Christophe Mboso Nkodia qui avait également aligné une grosse pointure, mais qui s’est vu être zappé par le seuil.

Nous n’avons pas croisé les bras. Nous avons introduit notre recourt sur demande du Président et attendons d’être rétabli dans nos droits

a révélé un haut Cadre de cette formation politique à la rédaction de A LA UNE KONGO

Et en dernier lieu nous apprenons également que dans le regroupement AFDC-A de l’Honorable Modeste Bahati Lukwebo, un candidat malheureux aurait également introduit un recours contre son colistier disant obtenir plus des voix que lui, mais n’étant pas proclamé par Denis Kadima.Recevable, mais non fondé ou encore recevable et fondé ; à quoi s’attendre ?

Il reste à savoir si la haute cour et la cour d’appel du Kongo Central vont décider de se laisser prendre par un piège ou vont tout simplement dire le droit de manière indépendante.

Raphaël Ngoma

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments